La cryolipolyse : le traitement esthétique qui exploite la puissance du froid

La cryolipolyse : le traitement esthétique qui exploite la puissance du froid

Pour vaincre l’excès de graisse, il suffit de congeler ! Vous avez bien compris : avoir un corps plus tonique et svelte est désormais possible grâce à l’utilisation du froid. Voyons comment ?

Qu’est-ce que c’est?

La cryolipolyse est un traitement de médecine esthétique qui vise à remodeler les contours du corps en exploitant l’action du froid. Pour ce faire, on utilise un appareil particulier qui agit sur des zones limitées du corps, celles, à comprendre, plus sujettes aux graisses localisées.

Le froid auquel sont soumises les cellules graisseuses déclenche un processus appelé lipolyse, ou dissolution des graisses ; il sera ensuite éliminé par le corps de manière tout à fait naturelle.

La cryolipolyse permet donc de vaincre progressivement mais définitivement les amas graisseux. En effet, les cellules graisseuses éliminées, contrairement aux idées reçues, ne pourront plus se reformer et nous pourrons profiter d’une silhouette enviable. C’est pourquoi beaucoup considèrent ce traitement comme une alternative non chirurgicale à la liposuccion, bien que cette dernière assure une réduction beaucoup plus importante du tissu adipeux.

Autre bonne nouvelle, le traitement par cryolipolyse n’est pas douloureux et permet de reprendre immédiatement ses activités. Malheureusement, cependant, seules quelques zones peuvent être traitées à la fois et donc plus de séances seront nécessaires pour profiter des résultats souhaités.

Comment ça marche ?

La cryolipolyse Toulouse utilise une machine particulière capable de recréer le froid sur la peau : celle-ci est en effet équipée d’une pièce à main en silicone en forme de coupelle qui, une fois appliquée sur la zone à traiter, « aspire » la peau à l’intérieur et la refroidit en fonction de la température. fixé par le spécialiste. De cette façon, le traitement ne s’adressera qu’aux accumulations de graisse, sans risquer d’endommager la peau ou d’autres tissus.

Les cellules adipeuses, en effet, sont particulièrement sensibles aux basses températures, qui provoquent leur cristallisation et donc leur “mort”. Les lipides qui s’échappent des cellules sont ensuite éliminés par l’organisme via le système lymphatique, comme c’est le cas avec les graisses d’origine alimentaire.

Application : quand c’est indiqué ?

La cryolipolyse est de plus en plus demandée, notamment pour les zones du corps affectées par une adiposité localisée, qu’il est difficile de combattre uniquement avec un régime et de l’exercice. En particulier, il est indiqué pour éliminer la graisse abdominale et tous ces coussinets localisés sur les hanches, le dos, les bras, l’intérieur et l’extérieur des cuisses, les genoux et la culotte de cheval (juste sous les fesses pour être clair).

De tout savoir, bien qu’il soit utilisé pour réduire la graisse, ce n’est pas un système de perte de poids. Il s’agit plutôt d’un soin remodelant applicable aux zones sujettes aux amas graisseux résistants et à la cellulite. En effet, le froid en plus d’éliminer les graisses aide également à garder la peau tonique, évitant ainsi l’effet « relâchement cutané », typique au lieu d’une perte de poids importante et soudaine.

La cryolipolyse abdominale

Comme prévu, la zone la plus populaire pour la cryolipolyse est certainement l’abdomen. En effet, cette zone est la plus sujette aux accumulations adipeuses, aussi bien chez les hommes que chez les femmes (bien qu’elles soient les premières à en souffrir le plus). Et plus on vieillit, plus il est difficile de se débarrasser de la graisse abdominale, même avec une alimentation contrôlée et un mode de vie sain et dynamique.

Pour plus d’informations, la graisse abdominale augmente le risque de contracter des maladies métaboliques et cardiovasculaires. C’est pourquoi en plus d’exercices physiques ciblés et d’un régime alimentaire particulier, il peut être opportun de recourir à la médecine esthétique, avec des traitements doux comme la cryolipolyse. Cette dernière peut en effet entraîner une diminution de circonférence jusqu’à 2 cm.